Profil des jeunes et des familles

Les jeunes soutenus par notre organisme

Les jeunes qui sont référés à Je Passe Partout sont les élèves les plus en difficulté, soit le dernier tiers de la classe. Les difficultés d’adaptation des enfants dépassent très souvent le milieu scolaire. Ils ont une faible estime d’eux-mêmes à cause de ces difficultés.

Bien qu’il y ait un embourgeoisement graduel du quartier, les élèves soutenus par Je Passe Partout n’ont pas changé de profil de manière significative, puisqu’ils sont ciblés avec des critères bien précis par nos partenaires scolaires et institutionnels :

  • Enfants à risque d’échec scolaire, essuyant de nombreux retards académiques, référés par le personnel des écoles et organismes partenaires.
  • Manque d’encadrement à la maison pour des raisons matérielles, fonctionnelles ou culturelles.
  • Problèmes ou troubles de comportement et d’adaptation ou difficultés d’apprentissage.
  • Manque de méthodologie organisationnelle et de ressources à la maison.

Familles – Parents rejoints par notre organisme

Les familles/parents rejoints par notre organisme vivent en contexte de défavorisation et présentent souvent un parcours scolaire difficile. Néanmoins, ils croient généralement que la poursuite de la scolarisation peut garantir à leurs enfants une meilleure réussite sociale. Malgré leur bonne volonté, les parents se sentent toutefois incapables de gérer seuls la période d’étude :

  • Difficultés à encadrer le cheminement scolaire de son enfant et de l’accompagner dans la réalisation de ses tâches et routine de travail.
  • Au niveau matériel : nombreux stress reliés au contexte de « survie quotidienne » qui empêchent de prioriser l’éducation dans la famille.
  • Au niveau culturel : mauvaises expériences avec les institutions, plusieurs niveaux d’analphabétisme, méconnaissance du français et du système scolaire québécois.
  • Au niveau situationnel : troubles de comportement ou d’apprentissage du jeune, maladies physiques et psychologiques, horaires de travail atypiques, séparation, déménagement, deuil, etc.

Encore aujourd’hui, Je Passe Partout est un des seuls organismes qui parvient à établir un lien de confiance avec les familles les plus marginales et isolées du quartier.

Contexte social

Hochelaga-Maisonneuve

Un quartier qui est malheureusement encore à la tête de plusieurs palmarès, dont un des quartiers les plus défavorisés au Canada.

Les défis que vivent les jeunes suivis se situent principalement au niveau de l’estime de soi et la motivation face aux tâches scolaires, car ils accusent des retards importants ou des échecs répétés.

Mercier

Un des quartiers à Montréal qui a la plus forte croissance de nouveaux arrivants entre 2001 et 2006 (113%). Les familles biparentales en majorité, et dans la plupart des cas au moins un des deux parents occupent un emploi (souvent précaire).

Les défis des familles suivies sont davantage de l’ordre de l’intégration sociale, la compréhension des codes et du système scolaire québécois, ainsi que l’apprentissage du français.

Données tirées de rapports publiés par Centraide et
Réseau Réussite Montréal (2014)

profil_17
Haut